Imprimé de JuMEL le 16/10/2018


Design : Le design en voiture !
Collation :
4620  
Résumé :
<p><strong>La Fiat 500</strong></p><br /> <br /> <p>Héritière de la Fiat 500 Topolino, la Nuova Fiat 500 de 1957, cette grande petite voiture, incarne l&#39;Italie pour le monde entier. Petit chef-d&#39;oeuvre d&#39;économie et de simplification, la bambina, ou "pot de yaourt" pour les Français, est un vrai miracle industriel. Ce prodige de rationalisation est dû à l&#39;ingénieur Dante Giacosa, l&#39;homme providentiel de Fiat pendant quarante ans. Grâce à lui, la Nuova 500 est devenue l&#39;emblème de la renaissance industrielle italienne de l&#39;après-guerre.</p><br /> <br /> <p> </p><br /> <br /> <p><strong>Le velosolex</strong></p><br /> <br /> <p>Depuis son lancement, en 1946, le Solex a su se forger un inusable capital de sympathie. Maurice Goudard et Marcel Menesson, financiers et ingénieurs avisés, ont commencé dès 1916 à élaborer leur projet de cyclomoteur complet, avec moteur à essence posé sur la roue avant qu&#39;il entraîne par friction. Dans une société en plein essor économique, mais aussi en pleine mutation sociale, il a su devenir le véhicule de la liberté, tour à tour au service des médecins, des ouvriers et des jeunes dans le vent, avant de reparaître au XXIe siècle en objet de luxe, électrique, écolo et superbement design.</p>  
Type de document :
Film En ligne  
Résumé :
<p><strong>La Fiat 500</strong></p>

<p>Héritière de la Fiat 500 Topolino, la Nuova Fiat 500 de 1957, cette grande petite voiture, incarne l&#39;Italie pour le monde entier. Petit chef-d&#39;oeuvre d&#39;économie et de simplification, la bambina, ou "pot de yaourt" pour les Français, est un vrai miracle industriel. Ce prodige de rationalisation est dû à l&#39;ingénieur Dante Giacosa, l&#39;homme providentiel de Fiat pendant quarante ans. Grâce à lui, la Nuova 500 est devenue l&#39;emblème de la renaissance industrielle italienne de l&#39;après-guerre.</p>

<p> </p>

<p><strong>Le velosolex</strong></p>

<p>Depuis son lancement, en 1946, le Solex a su se forger un inusable capital de sympathie. Maurice Goudard et Marcel Menesson, financiers et ingénieurs avisés, ont commencé dès 1916 à élaborer leur projet de cyclomoteur complet, avec moteur à essence posé sur la roue avant qu&#39;il entraîne par friction. Dans une société en plein essor économique, mais aussi en pleine mutation sociale, il a su devenir le véhicule de la liberté, tour à tour au service des médecins, des ouvriers et des jeunes dans le vent, avant de reparaître au XXIe siècle en objet de luxe, électrique, écolo et superbement design.</p>

Ressources numériques

Bibliothèque Cote Type de fonds Statut Disponibilité
Médiathèque numérique Arte/Universciné - - - -